SECURITE MONDIALE UNE ET INDIVISIBLE

La sécurité mondiale Une et Indivisible ...

Dans la suite de l’ article Possible fin du capitalismelui-même succédant à Comme l’Univers, La République Une et Indivisible, ce jeudi 21 avril 2022 signe l’initiative de la Chine et conforte pleinement l’autre initiative, militaire celle-là, prise par la Russie au mois de mars dernier.

Pour les anglo-américains et leurs sous-fifres "occidentaux" plus rien ne va.

Quand le président chinois Xi Jinping propose dans son discours inaugural prononcé par liaison vidéo lors de la cérémonie d’ouverture de la conférence annuelle 2022 du Forum de Boao pour l’Asie les points suivants :
— Nous nous engageons à porter la vision de sécurité commune, intégrée, coopérative et durable et à préserver ensemble la paix et la sécurité dans le monde ;
— Nous nous engageons à respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale des différents pays, à poursuivre la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres et à respecter la voie de développement et le système social choisis en indépendance par les peuples ;
— Nous nous engageons à observer les buts et principes de la Charte des Nations Unies, à rejeter la mentalité de la guerre froide, à nous opposer à l’unilatéralisme et à refuser la politique des blocs ainsi que la confrontation des blocs ;
— Nous nous engageons à prendre en compte les préoccupations sécuritaires légitimes de tous les pays, à poursuivre le principe de l’indivisibilité de la sécurité, à bâtir une architecture de sécurité équilibrée, effective et durable et à nous opposer à ce qu’un pays recherche sa propre sécurité sur la base de l’insécurité des autres ;
— Nous nous engageons à rechercher, par voie de dialogue et de concertations, des solutions pacifiques aux divergences et différends interétatiques, à soutenir tout effort qui va dans le sens du règlement pacifique des crises, à nous abstenir du deux poids deux mesures et à rejeter le recours arbitraire aux sanctions unilatérales et aux juridictions extraterritoriales ;
— Nous nous engageons à adopter une approche globale pour préserver la sécurité traditionnelle et la sécurité non traditionnelle et à répondre ensemble aux différends régionaux et aux défis planétaires tels que terrorisme, changement climatique, cybersécurité et sécurité biologique.

Soit 6 engagements reprenant comme un ensemble les éléments de langage sans possibilité d’en éluder un en dehors des autres. La sémantique chinoise couplée à l’action militaire russe ne laisse aucune parade a l’empire du mensonge. Le baroud en déshonneur "du bloc occidental" est, comme l’actuel régiment Azov à Marioupol dans le Donbass, uniquement fait pour cacher son agonie. Après sa "mort cérébrale", selon le VRP chef des français, nous assistons au triste spectacle de la destruction des armes que l’OTAN livre à l’Europe vassalisée par les États-Uniens.
Mais sommes-nous, pour autant, libérés de l’infâme joug capitaliste ? Ainsi posée, la question ne permet jamais de réponse affirmative. Se déprendre de l’asservissement voulu par quelques décideurs planétaire est pourtant aisé. Encore faut-il ne pas se faire entourlouper par le premier camelot venu du genre Bill Gates ou autre Elon Musk.
En reprenant les 6 engagements ci-dessus et en les "Francisant" un transfert d’intelligence est-il encore possible dans notre pays, La France ? Le langage néolibéral (tout en "directives") est actuellement totalement verrouillé non par lui-même mais uniquement du fait de la plus complète privatisation des grands moyens de communications couplée à une censure des plus féroces mise en œuvre par ces mêmes voleurs de cerveaux disponibles.

En conclusion, les Chinois, les Russes et tous les peuples épris de justice, en n’accordant plus aucun crédit aux beaux parleurs mondialistes, permettent et facilitent l’émancipation humaine.